Vérifié contenu

Libéria

Sujets connexes: l'Afrique ; les pays africains

Saviez-vous ...

SOS Enfants a fait cette sélection Wikipedia aux côtés d'autres écoles des ressources . Cliquez ici pour en savoir plus sur le parrainage d'enfants.

République du Libéria
Drapeau Blason
Devise: "L'amour de la liberté nous a amenés ici"
Hymne: All Hail, le Libéria, Hail!
Localisation du Libéria (bleu foncé) - en Afrique (gris bleu et foncé) - dans l'Union africaine (bleu clair)
Lieu de   Libéria    (Bleu foncé)

- En Afrique    (Bleu foncé et gris clair)
- Dans le Union africaine    (Bleu clair)

Capital
et plus grande ville
Monrovia
6 ° 19'N 10 ° 48'W
Langues officielles Anglais
Les groupes ethniques (2008)
  • 20,3% Kpelle
  • 13,4% Bassa
  • 10,0% Grebo
  • 8,0% Gio
  • 7,9% Mano
  • 6,0% Kru
  • 5,1% Lorma
  • 4,8% Kissi
  • 4,4% Gola
  • 20,1% d'autres
Demonym Libéria
Gouvernement Unitaire présidentiel république constitutionnelle
- Président Ellen Johnson Sirleaf
- Vice-Président Joseph Boakai
- Le Président de la Maison Alex J. Tyler
- Le juge en chef Johnnie Lewis
Corps législatif Législature du Libéria
- Chambre haute Sénat
- Chambre basse Chambre des députés
Établissement
- Créé par le American Colonization Society 1822
- Indépendance 26 Juillet 1847
- La constitution actuelle 6 Janvier 1986
Zone
- Total 111369 km 2 ( 103e)
43 000 km carrés
- Eau (%) 13,514
Population
- Estimation 2011 4128572
- Recensement de 2008 3476608 ( 130e)
- Densité 35,5 / km 2 ( 180e)
92,0 km / sq
PIB ( PPP) 2012 estimation
- Total 1.950 milliards de dollars
- Par habitant $ 490
PIB (nominal) 2012 estimation
- Total $ 1,353,000,000
- Par habitant $ 340
IDH (2013) Augmentation 0,388
faible · 174e
Monnaie Dollar libérien un ( LRD )
Fuseau horaire GMT
- Summer ( DST) non observées ( UTC)
Drives sur le droit
Indicatif téléphonique 231
Code ISO 3166 LR
TLD Internet .lr
a. Le dollar des Etats-Unis est également légal.

Libéria / l b ɪər Je ə /, Officiellement la République du Libéria, est un pays d' Afrique de l'Ouest bordé par la Sierra Leone à l'ouest, Guinée au nord et la Côte d'Ivoire à l'est. Il couvre une superficie de 111369 km 2 (43 000 km de m²) et est à la maison à environ 3,7 millions de personnes. anglais est la langue officielle et plus de trente langues autochtones sont également parlées dans le pays. Son littoral est composé principalement de mangroves, tandis que son intérieur plus faible densité de population se compose de forêts ouvrant sur un plateau des prairies sèches. Le climat est chaud et équatorial, avec des précipitations importantes au cours de la mai-Octobre saison des pluies et dure harmattan enroule le reste de l'année. Le pays possède environ quarante pour cent de la participation restante Forêt de Haute Guinée.

Avec l'Ethiopie , le Libéria est un des deux seuls pays modernes dans l'Afrique sub-saharienne , sans racines dans la colonisation européenne de l'Afrique . À partir de 1820, la région a été colonisée par Noirs de la Etats-Unis , dont la plupart ont été libérés esclaves. Ces immigrants ont établi un nouveau pays avec l'aide de la American Colonization Society, une organisation privée qui croit que les anciens esclaves auraient plus de liberté et d'égalité en Afrique. Captifs africains libérés de navires négriers ont également été envoyés il ya lieu d'être rapatriés dans leur pays d'origine. En 1847, ce nouveau pays est devenu la République du Libéria, établir un gouvernement calqué sur celui des États-Unis et en nommant Sa capitale Monrovia après James Monroe , cinquième président des États-Unis et un fervent partisan de la colonisation. Les colons, appelés Americo-Libériens, a conduit les secteurs politiques et économiques du pays.

Le pays a commencé à moderniser dans les années 1940 suivant l'investissement par les États-Unis pendant la Seconde Guerre mondiale et la libéralisation économique sous le président William Tubman. Liberia était un membre fondateur de l' Organisation des Nations Unies et de la Organisation de l'unité africaine. Un militaire coup d'Etat a renversé la direction américano-libérienne en 1980, marquant le début de l'instabilité politique et économique et deux guerres civiles successives qui ont fait environ 250 000 morts et dévasté l'économie du pays. Un accord de paix en 2003 a conduit à des élections démocratiques en 2005. Aujourd'hui, le Libéria se remet des effets persistants des guerres civiles et leur bouleversement économique conséquente, même si environ 85% de la population continue de vivre sous le seuil international de pauvreté .

Histoire

Carte européenne de la Côte du Poivre, 1736.

Le Côte Pepper a été habitée au moins aussi loin que le 12ème siècle et peut-être plus tôt. Mende personnes de langue étendue vers l'ouest du Soudan, forçant de nombreux petits groupes ethniques sud vers l'océan Atlantique. Le Dei, Bassa, Kru, Gola et Kissi étaient parmi les premières arrivées enregistrées. Cet afflux a été aggravée par le déclin de l'Ouest soudanais Empire du Mali en 1375 et plus tard en 1591 avec le Empire Songhaï. En outre, les régions intérieures ont subi la désertification, et les habitants ont été contraints de se déplacer vers la côte humide. Ces nouveaux habitants ont apporté des compétences telles que le coton filature, chiffon tissage, fer fusion, le riz et le sorgho la culture, et les institutions sociales et politiques du Mali et du Songhaï Empires. Peu de temps après la Manes conquis la région, le Vai gens de l'ancien empire du Mali ont immigré dans la Région de Grand Cape Mount. Le ethnique Kru se oppose à l'afflux de Vai, formant une alliance avec les Manes arrêter nouvel afflux de Vai.

Les gens le long de la côte construits canoës et échangés avec d'autres Africains de l'Ouest à partir de Cap-Vert à la Côte D'Or. Entre 1461 et fin du 17ème siècle, Portugais, Néerlandais et Commerçants britanniques ont eu des contacts et des postes de traite dans la région. Les Portugais nommé la zone Costa da Pimenta, ce qui signifie Côte du Poivre, mais plus tard traduit par Côte grains, en raison de l'abondance des grains de melegueta poivre. Commerçants européens échangeaient diverses marchandises et des biens avec les populations locales. Lorsque le Kru a commencé à négocier avec les Européens, ils ont d'abord négociés dans les matières premières, mais plus tard, ils ont participé activement à la traite des esclaves africains .

En 1820, le American Colonization Society (ACS) a commencé à envoyer des volontaires noirs à la Côte du Poivre d'établir une colonie pour les noirs américains affranchis. Ces Afro-Américains libres sont venus à se identifier comme Américano-libérienne, l'élaboration d'une tradition culturelle infusé avec des notions américaines de suprématie raciale, et le républicanisme politique. L'ACS, une organisation privée soutenue par les politiciens américains de premier plan tels que Abraham Lincoln , Henry Clay et James Monroe , le rapatriement était cru préférable de émancipation des esclaves. Organisations similaires établi des colonies dans Mississippi en Afrique et le République du Maryland, qui ont ensuite été annexée par le Libéria. Le 26 Juillet 1847, les colons ont publié une Déclaration d'Indépendance et a promulgué une constitution, qui, fondée sur les principes politiques notées dans la Constitution des Etats-Unis , a créé la République indépendante du Libéria.

Présidents Edwin Barclay (à droite) et Franklin D. Roosevelt pendant la Seconde Guerre mondiale, 1943.

La direction de la nouvelle nation composée en grande partie des Américano-Libériens. Les Ports de 1865 Acte Entrée interdite commerce extérieur avec les tribus de l'intérieur. En 1877, l'américano-libérienne True Whig était le pouvoir politique la plus puissante dans le pays. La concurrence pour bureau a été généralement contenue au sein du parti, dont la nomination pratiquement assuré élection. La pression de la Royaume-Uni et de France a conduit à une perte des créances du Libéria à de vastes territoires, qui ont été annexés par les pays voisins. Le développement économique a été entravée par la baisse des marchés des biens libériens à la fin du 19ème siècle et par l'endettement sur une série de prêts internationaux. Dans les premières années du Libéria, les colons américano-libériens rencontrés périodiquement une vive opposition et parfois violent des Africains autochtones qui ont été exclus de la citoyenneté jusqu'en 1904.

Dans le milieu du 20e siècle, le Libéria a progressivement commencé à moderniser avec l'aide américaine. Tant le Freeport de Monrovia et L'aéroport international Roberts ont été construits par le personnel américain à travers le Lend-Lease programme pendant la Seconde Guerre mondiale . Président William Tubman a encouragé l'investissement étranger dans le pays, ce qui entraîne le deuxième plus haut taux de croissance économique dans le monde au cours des années 1950. Liberia a également commencé à prendre un rôle plus actif dans les affaires internationales. Il était un membre fondateur de l' Organisation des Nations Unies en 1945 et est devenu un critique virulent de l' Afrique du Sud régime de l'apartheid . Libéria a également servi en tant que promoteur à la fois de l'indépendance africaine des puissances coloniales européennes et des Le panafricanisme, aider à fonder la Organisation de l'unité africaine.

Samuel Doe avec Caspar Weinberger lors d'une visite aux États-Unis, 1982.

Le 12 Avril 1980, un coup d'Etat militaire dirigé par le sergent-chef Samuel Doe du Krahn groupe ethnique a renversé et tué président William R. Tolbert, Jr .. Doe et autres traceurs plus tard exécuté la majorité du cabinet de Tolbert et d'autres fonctionnaires du gouvernement Americo-libériens et les membres Vrai Whig Party. Les putschistes ont formé le Le Conseil de rédemption populaire (PRC) pour gouverner le pays. Un stratégique guerre froide allié, Doe a reçu le soutien financier important des États-Unis tandis que les critiques ont condamné la République populaire de Chine pour la corruption et la répression politique. Après que le pays a adopté une nouvelle constitution en 1985, Doe a été élu président en élections suivantes qui ont été internationalement condamnés comme frauduleuse. Le 12 Novembre 1985, une contre-coup d'État manqué a été lancé par Thomas Quiwonkpa, dont les soldats brièvement occupé national la station de radio. La répression gouvernementale a intensifié en réponse, que les troupes de Doe exécutés membres de la Gio et Groupes ethniques Mano dans Comté de Nimba.

Le Front national patriotique du Libéria, un groupe rebelle dirigé par Charles Taylor, a lancé une insurrection en Décembre de 1989 contre le gouvernement de Doe avec le soutien des pays voisins tels que le Burkina Faso et la Côte d'Ivoire , le déclenchement de la Première guerre civile libérienne. En Septembre 1990, les forces de Doe contrôlés seulement une petite zone située juste en dehors de la capitale, et Doe fut capturé et exécuté ce mois par les forces rebelles. Les rebelles bientôt divisés en différentes factions se battent les uns les autres, et de la Communauté économique Groupe de suivi dans le cadre du Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest a organisé un groupe de travail militaire pour intervenir dans la crise. De 1989 à 1996 l'un des plus sanglantes guerres civiles en Afrique se ensuivit, coûtant la vie à plus de 200 000 Libériens et le déplacement d'un million d'autres dans des camps de réfugiés dans les pays voisins. Un accord de paix entre les belligérants a été atteint en 1995 conduisant à l'élection de Taylor à la présidence en 1997.

Sous la direction de Taylor, le Libéria est devenu internationalement connu comme un Etat paria en raison de son utilisation de diamants du sang et illégale les exportations de bois pour financer le Front révolutionnaire uni dans le Guerre civile sierra-léonaise. Le Seconde Guerre libérienne civile a commencé en 1999, lorsque Libériens unis pour la réconciliation et la démocratie, un groupe rebelle basé dans le nord-ouest du pays, a lancé une insurrection armée contre Taylor. En Mars 2003, un second groupe rebelle, Mouvement pour la démocratie au Liberia, a commencé à lancer des attaques contre Taylor du sud-est. Les pourparlers de paix entre les factions ont commencé à Accra en Juin de cette année, et Taylor a été inculpé par le Tribunal spécial pour la Sierra Leone pour crimes contre l'humanité de ce même mois. En Juillet 2003, les rebelles avaient lancé une assaut sur Monrovia. Sous une forte pression de la communauté internationale et de l'intérieur Les femmes du Libéria action de masse pour le mouvement de la paix, Taylor a démissionné en Août et se exile en Nigeria , et un accord de paix a été signé plus tard ce mois. Le Mission des Nations Unies au Libéria ont commencé à arriver en Septembre 2003 pour assurer la sécurité et surveiller l'accord de paix, et un gouvernement intérimaire a pris le pouvoir le Octobre suivante.

La suite Élections de 2005 ont été internationalement considérées comme les plus libres et équitables dans l'histoire du Libéria. Ellen Johnson Sirleaf, Économiste formé à Harvard et ancien ministre des Finances, a été élu la première femme présidente en Afrique. Lors de son inauguration, Sirleaf a demandé l'extradition de Taylor du Nigeria et a immédiatement remis à la TSSL à procès à La Haye . En 2006, le gouvernement a établi un Commission Vérité et Réconciliation se attaquer aux causes et les crimes de la guerre civile.

Géographie

Carte du Libéria.

Liberia est situé dans Afrique de l'Ouest , en bordure de l'océan Atlantique Nord au sud-ouest du pays. Il se trouve entre les latitudes 4 ° et 9 ° N et les longitudes, 7 ° et 12 ° W.

Le paysage est caractérisé par principalement plat à plaines côtières de roulement qui contiennent mangroves et marécages, qui se élèvent à un plateau de roulement et des montagnes basses dans le nord-est. Tropicales forêts tropicales couvrent les collines, tandis que l'herbe à éléphant et forêts semi-caduques forment la végétation dominante dans les sections du Nord. Le climat équatorial est chaud toute l'année avec de fortes pluies de Mai à Octobre avec un bref intermède à la mi-Juillet à Août. Pendant les mois d'hiver de Novembre à Mars, sec chargé de poussière harmattan soufflent l'intérieur des terres, causant de nombreux problèmes pour les résidents.

Le bassin versant du Libéria tend à se déplacer dans un modèle sud-ouest vers la mer que de nouvelles pluies descendent le plateau boisé en marge de la chaîne de montagnes de l'intérieur de Guinée Forestière, en Guinée . Cape Mount près de la frontière avec la Sierra Leone reçoit le plus de précipitations dans la nation. Principale limite nord-ouest du pays est traversé par la rivière Mano, tandis que ses limites sud-est sont limitées par le Cavalla rivière. Trois plus grands fleuves du Libéria sont Saint-Paul près de la sortie de Monrovia , la rivière Saint-Jean à Buchanan et le Cestos rivière, qui se jettent dans l'Atlantique. Le Cavalla est le plus long fleuve du pays à 320 miles (515 km).

Le point entièrement à l'intérieur du Libéria est le plus élevé Mont Wuteve à 4724 pieds (1440 m) niveau de la mer ci-dessus dans la gamme nord-ouest du Liberia Ouest Montagnes et Afrique du Highlands Guinée. Cependant, Mont Nimba près Yekepa, est supérieur à 5 748 pieds (1 752 m) dessus du niveau de la mer, mais ne est pas entièrement à l'intérieur Libéria Nimba partage une frontière avec Guinée et la Côte d'Ivoire (Côte-d'Ivoire) et est leur plus haute montagne ainsi.

Comtés et districts

Une carte cliquable du Libéria présentant ses quinze comtés.
About this image
Vue d'un lac Comté de Bomi.

Liberia est divisé en quinze comtés, qui, à leur tour, sont subdivisés en districts et subdivisés en clans. Les comtés les plus anciennes sont de Grand Bassa et de Montserrado, tous deux fondés en 1839 avant l'indépendance du Libéria. Gbarpolu est le plus récent comté, créé en 2001. Nimba est le plus grand des comtés de taille à 4460 miles carrés (11 551 km 2), tandis que Montserrado est le plus petit à 737 miles carrés (1 909 km 2). Montserrado est également le comté le plus peuplé avec 1.144.806 habitants que du recensement de 2008.

Les quinze comtés sont administrés par les directeurs nommés par le président. La Constitution prévoit l'élection des différents chefs au comté et au niveau local, mais ces élections ne ont pas eu lieu depuis 1985 en raison de la guerre et les contraintes financières.

carte # Comté Capital Population (2008) Zone Établi
1 Bomi Tubmanburg 82036 750 km carrés (1942 km 2) 1984
2 Bong Gbarnga 328919 3387 km carrés (8772 km 2) 1964
3 Gbarpolu Bopulu 83758 3741 km carrés (9689 km 2) 2001
4 Grand Bassa Buchanan 224839 3064 km carrés (7936 km 2) 1839
5 Grand Cape Mount Robertsport 129055 1993 km carrés (5162 km 2) 1844
6 Grand Gedeh Zwedru 126146 4048 km carrés (10484 km 2) 1964
7 Grand Kru Barclayville 57106 1504 km carrés (3895 km 2) 1984
8 Lofa Voinjama 270114 3854 km carrés (9982 km 2) 1964
9 Margibi Kakata 199689 1010 km carrés (2616 km 2) 1985
10 Maryland Harper 136404 887 km carrés (2297 km 2) 1857
11 Montserrado Bensonville 1144806 737 km carrés (1909 km 2) 1839
12 Nimba Sanniquellie 468088 4460 km carrés (11551 km 2) 1964
13 Rivercess Rivercess 65862 2160 km carrés (5594 km 2) 1985
14 River Gee Town Fish 67318 1974 km carrés (5113 km 2) 2000
15 Sinoe Greenville 104932 3914 km carrés (10137 km 2) 1843

Politique

Président Ellen Johnson Sirleaf.

Le gouvernement du Libéria, sur le modèle du le gouvernement des États-Unis, est un unitaire république constitutionnelle et la démocratie représentative telle qu'établie par la Constitution. Le gouvernement a trois branches co-égales de gouvernement: le exécutif dirigé par le président; la législatif, constitué par le bicaméral Législature du Libéria; et le judiciaire, composé de la Cour suprême et plusieurs tribunaux inférieurs.

Le président sert chef du gouvernement, chef de l'Etat et de la commandant en chef de la Forces armées du Libéria. Parmi les autres fonctions du président sont de signer ou de droit de veto projets de loi, accorder pardons, et nomment Les membres du Cabinet, les juges et autres fonctionnaires. En collaboration avec le vice-président, le président est élu pour un mandat de six ans par vote à la majorité dans un système à deux tours et peuvent servir jusqu'à deux mandats.

L'Assemblée législative est composée de la Sénat et de la Chambre des représentants. La Maison, dirigée par un haut-parleur, a 73 membres réparti entre les 15 comtés sur la base de la nationale recensement, chaque comté recevoir un minimum de deux membres. Chaque membre de la Chambre représente une circonscription électorale dans un comté comme établi par le Commission électorale nationale et est élu par un pluralité du vote populaire de leur quartier pour un mandat de six ans. Le Sénat est composé de deux sénateurs de chaque comté pour un total de 30 sénateurs. Les sénateurs ont un mandat de neuf ans et sont élus At-Large par une pluralité du vote populaire. Le vice-président sert de Président du Sénat, avec une Président pro tempore servir en son absence.

La plus haute autorité judiciaire du Libéria est la Cour suprême, composée de cinq membres et présidé par le Juge en chef du Libéria. Les membres sont nommés à la cour par le président et confirmés par le Sénat, servir jusqu'à l'âge de 70. Le pouvoir judiciaire est divisé en circuit et tribunaux spécialisés, tribunaux d'instance et les juges de paix. Le système judiciaire fait suite à l'anglo-américain common law . Un système informel de tribunaux traditionnels existe toujours dans les zones rurales du pays, avec ordalie reste commune en dépit d'être officiellement interdit.

Entre 1877 et 1980, le gouvernement a été dominée par la True Whig. Aujourd'hui, plus de 20 partis politiques sont enregistrés dans le pays, basé en grande partie autour de personnalités et groupes ethniques. La plupart des partis souffrent d'une mauvaise capacité organisationnelle. Les élections de 2005 ont marqué la première fois que le parti du président n'a pas gagné une majorité de sièges à l'Assemblée législative.

Liberia a marqué un 3,3 sur une échelle de 10 (très propre) à 0 (très corrompu) sur le 2010 Perception de la Corruption Index. Cela lui a donné un 87e rang sur 178 pays dans le monde entier et 11 47 en Afrique sub-saharienne. Ce score représente une amélioration significative depuis 2007, lorsque le pays a reçu 2,1 et classé 150e sur 180 pays. Lorsqu'on cherche à obtenir d'une sélection de prestataires de services, 89% des Libériens a dû payer un pot de vin, le pourcentage national le plus élevé dans le monde en fonction de 2010 Baromètre mondial de la corruption de l'organisation.

Relations étrangères et militaire

Les Forces armées du Libéria a été fondé en 1908. Le Relations étrangères du Libéria sont gérés par divers ministères gouvernementaux.

Économie

Boy de broyage de canne à sucre .

Le Banque centrale du Libéria est responsable pour l'impression et le maintien de la Dollar libérien, qui est la principale forme de monnaie au Libéria. Liberia est l'un des pays les plus pauvres du monde, avec un taux d'emploi formelle de seulement 15%. PIB par habitant a atteint un sommet en 1980 à US $ 496, quand il était comparable à l'Egypte (à l'époque). En 2011, le pays le PIB nominal était de US $ 1,154 milliards, alors que le PIB nominal par habitant se élevait à US $ 297, le troisième plus bas dans le monde. Historiquement, l'économie libérienne a beaucoup dépendu l'aide étrangère, l'investissement et les exportations de ressources naturelles telles que directs étrangers le minerai de fer, le caoutchouc et bois.

Après un pic de la croissance en 1979, l'économie libérienne a commencé un déclin constant en raison de la mauvaise gestion économique après le coup 1980. Cette baisse a été accélérée par le déclenchement de la guerre civile en 1989; PIB a été réduit d'environ 90% entre 1989 et 1995, l'un des déclins les plus rapides de l'histoire. À la fin de la guerre en 2003, la croissance du PIB a commencé à accélérer, pour atteindre 9,4% en 2007. Le crise financière mondiale a ralenti la croissance du PIB à 4,6% en 2009, bien qu'un secteur agricole renforcement tirée par les exportations de caoutchouc et du bois a augmenté la croissance à 5,1% en 2010 et attendue de 7,3% en 2011, ce qui rend l'économie l'un des vingt plus forte croissance dans le monde . Obstacles actuels à la croissance comprennent un petit marché intérieur, le manque d'infrastructures adéquates, les coûts de transport élevés, des liens commerciaux avec les pays voisins pauvres et la forte dollarisation de l'économie. Liberia a utilisé le dollar des Etats-Unis comme monnaie à partir de 1943 jusqu'en 1982 et continue à utiliser le dollar américain aux côtés de la Dollar libérien. Après une baisse de l'inflation à partir de 2003, l'inflation atteint un sommet en 2008 à la suite de à travers le monde nourriture et crises de l'énergie, atteignant 17,5% avant de retomber à 7,4% en 2009. Libéria la dette extérieure a été estimé en 2006 à environ 4,5 milliards de dollars, 800% du PIB. En conséquence de soulagement bilatérale, multilatérale et la dette commerciale pour la période 2007-2010, la dette extérieure du pays est tombé à $ 222,9 millions en 2011.

Alors que les exportations de produits de base ont diminué officielles pendant les années 1990, de nombreux investisseurs ont fui la guerre civile, économie de guerre du Libéria en vedette l'exploitation du diamant de la richesse de la région. Le pays a agi comme un important négociant en Sierra Léonais diamants du sang, exportant plus de 300 millions de dollars de diamants en 1999. Cela a conduit à un Nations Unies interdiction sur les exportations de diamants libériens en 2001, qui a été levé en 2007 suite à l'adhésion du Libéria à la Processus de certification de Kimberley. En 2003, des sanctions supplémentaires de l'ONU ont été placés sur les exportations de bois libérien, qui avaient augmenté de 5 millions $ US en 1997 à plus de 100 millions de dollars en 2002 et ont été soupçonnés d'être des rebelles financement en Sierra Leone. Ces sanctions ont été levées en 2006. En grande partie grâce à l'aide étrangère et de l'afflux d'investissement qui suit la fin de la guerre, le Libéria maintient un grand déficit, qui a culminé à près de 60% en 2008. Liberia statut d'observateur acquise avec l' Organisation mondiale du commerce en 2010 et est en train d'acquérir le statut de membre à part entière.

Liberia a le ratio le plus élevé de l'investissement direct étranger au PIB dans le monde, avec 16 milliards de dollars en investissements depuis 2006. Suite à l'inauguration de l'administration Sirleaf en 2006, le pays a signé plusieurs accords de plusieurs milliards de concession de dollar dans le minerai de fer et de l'huile de palme avec de nombreuses industries multinationales, y compris BHP Billiton, ArcelorMittal, et Sime Darby. Surtout entreprises d'huile de palme comme Sime Darby (Malaisie) et Golden Veroleum (USA) sont accusés par les critiques de la destruction des moyens de subsistance et le déplacement des communautés locales, a permis à travers des concessions du gouvernement. Le Firestone Tire and Rubber Company exploite le plus grand du monde plantation de caoutchouc au Libéria depuis 1926. Le Libéria a également commencé la prospection de pétrole au large des côtes; les réserves de pétrole non prouvées peuvent être plus de un milliard de barils. Le gouvernement a divisé ses eaux du large en 17 blocs et ont commencé à vendre aux enchères des licences d'exploration pour les blocs en 2004, avec d'autres ventes aux enchères en 2007 et 2009. De plus, 13 blocs offshore ultra-profonds ont été délimitées en 2011 et prévues pour vente aux enchères. Parmi les sociétés à avoir gagné licences sont Repsol, Chevron, Anadarko et Woodside Petroleum.

En raison de son statut de pavillon de complaisance, le pays a la deuxième plus grande Registre maritime dans le monde derrière le Panama , avec 3500 navires immatriculés sous son drapeau pour la comptabilité de 11% des navires dans le monde entier.

Infrastructure

Science et technologie

Télécommunications

Il ya six grands journaux au Libéria, et 45% de la population dispose d'un service de téléphonie mobile.

Transport

Énergie

Le ministère des Terres, des Mines et de l'Énergie de la Cabinet du Libéria gère le secteur de l'énergie au Libéria. En 2011, le rural et l'agence des énergies renouvelables soutenues par le Fonds d'affectation spéciale de la Banque mondiale AFREA a été mis en œuvre afin d'accroître l'offre d'énergie du Libéria.

Éducation

Les étudiants qui étudient aux chandelles dans Comté de Bong.

En 2010, le taux d'alphabétisation du Libéria a été estimé à 60,8% (64,8% pour les hommes et 56,8% pour les femmes). Dans certaines régions, l'éducation primaire et secondaire est gratuit et obligatoire de l'âge de 6-16, si l'application de la fréquentation est laxiste. Dans d'autres domaines enfants sont tenus de payer des frais de scolarité à l'école. En moyenne, les enfants atteignent 10 ans d'enseignement (11 pour les garçons et 8 pour les filles). Le secteur de l'éducation du pays est entravée par l'insuffisance des écoles et des fournitures, ainsi que d'un manque d'enseignants qualifiés.

Enseignement supérieur

L'enseignement supérieur est assuré par un certain nombre d'universités publiques et privées. Le Université du Liberia est la plus grande et la plus ancienne université du pays. Situé à Monrovia, l'université a ouvert en 1862 et compte aujourd'hui six collèges, y compris une école de médecine et la seule école de droit de la nation, Louis Arthur Grimes école de droit. En 2009, Université Tubman au Harper, Le comté de Maryland est devenu le deuxième université publique au Libéria. Université Cuttington, établi par le Église épiscopale des États-Unis en 1889 à Suakoko, Le comté de Bong, est la plus ancienne université privée de la nation. Depuis 2006, le gouvernement a également ouvert collèges communautaires Buchanan, Sanniquellie, et Voinjama.

Santé

Le Hôpitaux au Libéria comprend la Centre médical John F. Kennedy à Monrovia et plusieurs autres. L'espérance de vie au Libéria est estimé à 57,4 années en 2012. Avec un taux de 5,9 naissances par femme de fécondité, le taux de mortalité maternelle se élève à 990 par 100 000 naissances en 2010. Un certain nombre de maladies transmissibles sont très répandues, y compris la tuberculose , les maladies diarrhéiques et le paludisme . En 2007, le VIH les taux d'infection se élève à 2% de la population âgée de 15 à 49 tandis que l'incidence de la tuberculose était de 420 par 100 000 personnes en 2008. Libéria importe 90% de son riz, un aliment de base, et est extrêmement vulnérable aux pénuries alimentaires. En 2007, 20,4% des enfants de moins de 5 ans souffrent de malnutrition. En 2008, seulement 17% de la population avait accès à des installations sanitaires adéquates.

Troubles de la guerre civile a pris fin en 2003 après avoir détruit environ 95% des établissements de santé du pays. En 2009, les dépenses publiques en soins de santé par habitant était de 22 $ US, ce qui représente 10,6% du PIB total. En 2008, le Libéria avait seulement 1 médecin et 27 infirmières pour 100 000 personnes.

La criminalité et l'application des lois

Démographie

Les rues du centre-ville de Monrovia in Mars de 2009.

Selon le recensement national de 2008, le Libéria était à la maison à 3.476.608 personnes. Parmi eux, 1.118.241 vivaient dans Comté de Montserrado, le comté le plus peuplé du pays et abrite la capitale de Monrovia, avec la maison de quartier de Grand Monrovia pour 970 824 personnes. Le comté de Nimba est le prochain comté le plus peuplé avec 462 026 habitants. Comme l'a révélé dans le recensement de 2008, Monrovia est plus de quatre fois plus peuplé que tous les combinés siège de comté. Avant le recensement de 2008, le dernier recensement a eu lieu en 1984 et cotée la population du pays en tant 2101628. La population du Libéria était 1.016.443 en 1962 et est passé à 1.503.368 en 1974. En 2006, le Liberia a le plus haut le taux de croissance démographique dans le monde (4,50% par an). Semblable à ses voisins, il a une grande population de jeunes, avec la moitié de la population de moins de 18 ans.

La population comprend seize indigènes groupes ethniques et diverses minorités étrangères. Les peuples autochtones représentent environ 95% de la population, dont le plus important sont les Kpelle au Libéria centrale et occidentale. Américano-Libériens, qui sont les descendants des afro-américaine colons, représentent 2,5%, et les gens Congo, descendants de rapatriés Congo et esclaves afro-caribéens qui sont arrivés en 1825, représentent environ 2,5%. Il ya aussi un nombre important de Libanais , Indiens et autres ressortissants ouest-africains qui constituent une partie importante de la communauté d'affaires du Libéria. Une petite minorité de Libériens d'origine européenne réside dans le pays. La constitution libérienne restreint la citoyenneté aux seuls personnes d'ascendance africaine noire.

Trente-une langues autochtones sont parlées au Libéria, dont aucun ne sont première langue à plus d'un petit pourcentage de la population. anglais est la langue officielle et sert de lingua franca du pays. Libériens parlent une variété de dialectes collectivement connus sous le nom Anglais libérien.

Plus grandes villes

Religion

Religion au Libéria
Religion pour cent
Christianisme
85,5%
Islam
12,2%
Unaffiliated
1,5%
Indigène
0,5%
Autre
0,1%

Selon le recensement national de 2008, 85,5% de la population pratique le christianisme . Musulmans représentent 12,2% de la population, en grande partie en provenance de la Mandingue et Groupes ethniques Vai. Religions indigènes traditionnelles sont pratiquées par 0,5% de la population, tandis que 1,5% sont abonnés à aucune religion. Un petit nombre de personnes sont bahá'íe , Hindoue, Sikh ou bouddhiste . Une participation à des religieux autochtones sociétés secrètes telles que Poro et Sande est commune, avec quelques sociétés Sande pratique les mutilations génitales féminines.

La Constitution prévoit la liberté de religion, et le gouvernement respecte généralement ce droit. Tandis que séparation de l'Église et de l'État est également mandaté par la Constitution, le Libéria est considéré comme un État chrétien dans la pratique. Les écoles publiques offrent études bibliques, si les parents peuvent retirer leurs enfants. Commerce est interdite par la loi sur les Dimanches et majeure Fêtes chrétiennes. Le gouvernement ne exige pas des entreprises ou des écoles pour excuser pour les musulmans Prière du vendredi.

Culture

L'ancien Executive Mansion, un exemple d' Amérique du Sud influence architecturale.

Les pratiques religieuses, les coutumes sociales et des normes culturelles des Américano-Libériens avaient leurs racines dans le Antebellum Amérique du Sud . Les colons portaient chapeau haut de forme et queue et modélisés leurs maisons sur ceux de propriétaires d'esclaves du Sud. La plupart des hommes Americo-libériens étaient membres de la Ordre maçonnique du Libéria, qui se est beaucoup impliqué dans la vie politique de la nation.

Liberia a une longue et riche histoire dans les arts textiles et quilting, que les colons ont apporté avec eux leurs compétences de couture et de quilting. Liberia a accueilli des foires nationales en 1857 et 1858 dans laquelle des prix ont été attribués pour les différents arts de seringues. Un des quilteuses libériens plus connus était Martha Ann Ricks, qui a présenté une courtepointe avec la célèbre libérienne café arbre pour la reine Victoria en 1892. Lorsque la Présidente Ellen Johnson Sirleaf a emménagé dans l'Executive Mansion, elle aurait eu une courtepointe libérien fait installé dans son bureau présidentiel.

Un riche tradition littéraire a existé au Libéria depuis plus d'un siècle. Edward Wilmot Blyden, Bai T. Moore, Roland T. Dempster et Wilton GS Sankawulo sont parmi les auteurs les plus en vue du Libéria. La nouvelle de Moore Assassiner dans le manioc Patch est considéré comme le plus célèbre roman du Libéria.

Cuisine libérienne intègre fortement le riz , aliment de base du pays. D'autres ingrédients incluent le manioc, le poisson , les bananes , les agrumes , plantain, la noix de coco , le gombo et patates douces. Lourd ragoûts épicé avec habanero et piments scotch bonnet sont populaires et mangé avec fufu. Le Libéria a également une tradition de CUISSON importé des États-Unis qui est unique en Afrique de l'Ouest.

Sportif

Au Libéria, le Complexe Samuel Kanyon Doe sport sert de multi-usages stade et hôtes des événements sportifs.

Système de mesure

Liberia est l'un des trois seuls pays qui n'a pas officiellement adopté le Système international d'unités. Le gouvernement libérien a commencé la transition loin de l'utilisation de unités impériales au système métrique. Cependant, ce changement a été progressif, avec des rapports gouvernementaux en utilisant simultanément deux unités impériales et métriques. Un rapport de 2008 Université du Tennessee a déclaré que le passage du système impérial au système métrique était source de confusion pour le café et le cacao agriculteurs.

Récupéré à partir de " http://en.wikipedia.org/w/index.php?title=Liberia&oldid=547119361 "